NOUS RALLUMONS DES VIES DEPUIS 1983

Fondé par les communautés religieuses, Lauberivière est un refuge pour personnes en situation d’itinérance ou à risque de l’être et un centre multiservice bien ancré dans sa communauté.

Sa mission d’aider les plus démunis se perpétue au fil des ans, à travers l’implication concertée de communautés religieuses, de bénévoles, d’employés, de membres du conseil d’administration, de partenaires et de généreux donateurs.

1983 – Lauberivière ouvre ses portes

Le 14 février 1983, Lauberivière ouvre ses portes sur la rue Saint-Paul à Québec grâce aux communautés religieuses de la région. Le centre porte son nom en souvenir de Mgr François-Louis Pourroy de Lauberivière, cinquième évêque de Québec.

Dès le premier jour, 23 personnes se présentent pour le souper et 13 hommes restent pour y dormir. Une semaine plus tard, 117 personnes de tous âges, dont quelques femmes, sont accueillies pour le souper.

1985 – Lauberivière se développe

Pour répondre à la demande grandissante, Lauberivière crée des ateliers occupationnels dans les domaines de la céramique, du cuir et de la couture. Un secteur d’intervention en alcoolisme et en toxicomanie est aussi aménagé pour aider les personnes dans le besoin.

1989 – Lauberivière se structure

Le bon fonctionnement de Lauberivière est assuré presque entièrement par 300 bénévoles et le centre compte quatre secteurs bien définis : l’Accueil-Femmes, l’Accueil-Hommes, la Thérapie et la Réinsertion sociale.

2000 – Lauberivière prend de l’expansion

À la suite de la démolition de la toiture du Mail Saint-Roch, Lauberivière inaugure deux Centres de jour : un à Lauberivière et l’autre au sous-sol de l’église Saint-Roch. Ces centres se veulent des lieux d’accueil, d’échange, de prévention et de dépistage de situations difficiles.

2002 – Lauberivière continue sur sa lancée

Lauberivière acquiert le presbytère Saint-Jean-Baptiste pour y réaliser un projet de logements assistés destinés aux personnes en réinsertion sociale. C’est aussi la création du secteur Fiducie, qui vise à outiller les participants en gestion personnelle pour les aider à développer leur autonomie sur le plan financier.

2004 – Lauberivière ouvre sa friperie

Entièrement gérée par des bénévoles, la Friperie de Lauberivière accueille ses premiers visiteurs et distribue gratuitement des vêtements aux gens dans le besoin.

2007 – Lauberivière favorise la réinsertion sur le marché de l’emploi

Le programme À l’aube de l’emploi voit le jour. Une formation en entretien ménager, des simulations d’entrevues, des cours théoriques et des stages en entreprise permettent aux personnes de se trouver un emploi stable et rémunéré.

2009 – Lauberivière aménage un jardin sur son toit

Grâce à une entente avec les Urbainculteurs, une partie du toit de Lauberivière est transformée en jardin. Les usagers sont invités à participer à la culture et à la récolte de dizaines d’espèces de petits fruits, de fines herbes et de légumes qui serviront ensuite dans les cuisines de Lauberivière.

2011 – Lauberivière a une clinique médicale

Lauberivière accueille une clinique médicale novatrice avec le moins de conditions d’accès possible pour subvenir aux besoins des gens qui ne peuvent recevoir de soins autrement.

2013 – Lauberivière mise sur la sensibilisation

Lauberivière développe un poste d’agent(e) de sensibilisation, qui a pour mission de sensibiliser la population aux problématiques et démystifier certains préjugés.

2016 – Lauberivière ouvre le Réchaud

Le Réchaud est un petit café ouvert tous les soirs du 1er décembre au 31 mars. Il permet aux personnes en situation d’itinérance, les plus désaffiliées, de se réchauffer. Des collations et des breuvages y sont offerts. Divers jeux de société sont aussi mis à la disposition des demandeurs. Les gens viennent pour y passer du temps, discuter ou somnoler. Le Réchaud est ouvert de 23 h à 7 h. Deux intervenants psychosociaux y travaillent simultanément.

2018 – Lauberivière crée le service Le Crépuscule

Lauberivière met sur pied un nouveau service le 29 janvier 2018. Le Crépuscule compte 15 lits d’urgence pour hommes de 18 ans et plus, afin de pallier aux débordements.

2019 – Lauberivière annonce la construction de nouveaux locaux

Afin de parer aux déficiences techniques majeures du bâtiment qui abrite les locaux de Lauberivière depuis son ouverture sur la rue Saint-Paul, la construction de nouveaux locaux mieux adaptés aux besoins grandissants de la clientèle a été annoncée. Le projet pourra être réalisé grâce à différents programmes offerts par les institutions gouvernementales. La construction du nouveau bâtiment a débuté en mars 2019. Le déménagement de Lauberivière dans ses nouveaux locaux est prévu pour le début de l’année 2021.

Faites partie de l’histoire de Lauberivière

Votre contribution nous aidera à poursuivre notre mission.